Comment ajouter une condition ‘si erreur’ dans Sheets ?

Photo of author

By Julien

N’attendez plus une seconde pour ajouter une condition ‘si erreur’ dans vos Google Sheets. Cette petite manipulation technique peut radicalement simplifier la gestion de vos données et garantir une présentation propre de vos tableaux. La possibilité d’ajouter cette condition vous permet de garder le contrôle total sur l’exactitude de vos calculs. Apprenez dès maintenant comment l’intégrer en toute simplicité à vos fichiers Sheets.

Méthode pour ajouter une condition ‘si erreur’

Google Sheets est un outil formidable permettant d’exécuter des fonctions complexes. L’un des problèmes courants que vous pouvez rencontrer lors de l’utilisation de Google Sheets est un message d’erreur qui apparaît lorsque votre formule ne peut pas être correctement calculée. Heureusement, Google Sheets fournit une fonction appelée ‘si erreur’ qui peut vous aider à gérer ces messages d’erreur.

La fonction ‘si erreur’ dans Google Sheets est utilisée pour capturer et gérer les erreurs produites par d’autres formules ou fonctions. En d’autres termes, si votre formule émet un message d’erreur, ‘si erreur’ vous permet de le remplacer par une valeur spécifique ou un message personnalisé.

Pour utiliser la fonction ‘si erreur’, vous devez d’abord avoir une formule qui pourrait potentiellement causer une erreur. Par exemple, si vous divisez un nombre par zéro, Google Sheets affiche un message d’erreur. Au lieu de cela, vous pouvez utiliser la fonction ‘si erreur’ pour afficher un message personnalisé.

Voici comment vous pouvez utiliser la fonction ‘si erreur’ dans Google Sheets :

  1. Entrez votre formule dans une cellule.
  2. Entourez votre formule avec la fonction ‘si erreur’. Elle devrait ressembler à ceci : =IFERROR(votre formule, valeur si erreur).
  3. Remplacez valeur si erreur par la valeur ou le message que vous voulez afficher si votre formule échoue.

Par exemple, si vous avez une formule qui divise le contenu de la cellule A1 par le contenu de la cellule B1, et que vous voulez afficher le message ‘Erreur’ lorsque B1 contient zéro, vous pouvez utiliser la formule suivante : =IFERROR(A1/B1, “Erreur”).

Enfin, appuyez sur Enter et Google Sheets affichera le résultat de votre formule, ou votre valeur personnalisée, si une erreur se produit.

Pour une application plus approfondie des outils Google Sheets, on peut consulter les astuces pour l’optimisation de l’usage de ces outils sur blogdumoderateur.com. De plus, en cas de problèmes récurrents avec le Google Play Store, des solutions peuvent être trouvées sur frandroid.com.

Étape 1

Google Sheets permet la réalisation de divers calculs complexes et l’importation de données provenant du navigateur web. Toutefois, il arrive parfois que ces opérations génèrent des erreurs. Avec l’usage de la fonction SI.ERREUR, l’image de ces erreurs peut être contrôlée.

SI.ERREUR donne la possibilité, dans Google Sheets, de donner une instruction spécifique lorsque l’exécution d’une formule engendre une erreur. Typer cette fonction reste toutefois technique, et il est essentiel d’en comprendre le fonctionnement pour l’utiliser efficacement.

Commençons par aborder la structure de la fonction SI.ERREUR. Elle se compose de deux éléments majeurs: la formule testée et le rendu lorsque celle-ci échoue. Sa structure générale se présente comme suit: SI.ERREUR(formule, rendu).

L’argument “formule” peut comprendre une simple variable, une fonction ou une formule plus complexe. Dans le cas où son évaluation aboutit à une erreur, Google Sheets retourne le “rendu” spécifié dans le second argument. Par exemple, en tapant SI.ERREUR(MOYENNE(C2:C6), “Erreur dans le calcul”), si la plage C2 à C6 contient des valeurs non numériques, Google Sheets affiche “Erreur dans le calcul”.

Maintenant, pour ajouter une condition ‘si erreur’, procède comme suit :

  • Commence par sélectionner la cellule dans laquelle tu veux que le résultat de la fonction apparaisse.
  • Clique ensuite sur “Fonctions” dans la barre d’outils supérieure, puis dans le sous-menu “Mais…”, cherche et sélectionne la fonction SI.ERREUR.
  • Entre ensuite tes arguments dans la boîte de dialogue qui s’affiche.
  • Clique sur “OK” ou appuie sur la touche “Entrée” pour terminer.

Il est également possible d’insérer manuellement la fonction en tapant directement dans la cellule sélectionnée.

Il faut cependant faire attention à ne pas confondre la fonction SI.ERREUR avec d’autres fonctions similaires comme SI ou SIERREUR présentes dans Excel. Ces dernières, bien qu’elles partagent des similitudes, ont des différences de gestion des erreurs et de syntaxe non négligeables. Par exemple, la fonction SIERREUR vérifie les erreurs plus tôt. Veiller donc à bien préparer tes données avant d’employer l’une ou l’autre de ces fonctions.

Découvrir l\\\'article :  Comment utiliser IMPORTDATA dans Google Sheets

Avec ces détails en main, l’utilisation de la fonction SI.ERREUR devrait être plus aisée et permettre une meilleure gestion des exceptions dans Google Sheets.

Étape 2

La condition ‘si erreur’ est disponible dans Google Sheets et peut aider à la détection et à la gestion des erreurs dans vos données. Bien que les erreurs puissent se produire pour de nombreuses raisons, cette fonctionnalité peut aider à les localiser et à les résoudre rapidement. Cependant, il est important de comprendre comment l’utiliser correctement pour optimiser les performances de vos feuilles de calcul.

La fonction ‘si erreur’ en excel est utilisée pour renvoyer une valeur spécifiée si une formule évalue une erreur; sinon, il renvoie le résultat de la formule. Utilisez la fonction “SI.ERREUR” pour intercepter les erreurs du type #NUM!, #VALEUR!, #REF!, #DIV/0!, #NOMBRE!, #NOM? ou #NUL!

Pour illustrer cette situation, supposons que votre formule soit “=B1/C1” et que vous souhaitiez renvoyer “Erreur” lorsque C1 est égal à zéro. Vous pouvez alors utiliser la condition ‘si erreur’ de la manière suivante :

=SI.ERREUR((B1/C1); “Erreur”)

Cette formule renverra “Erreur” si C1 est égal à zéro, sinon, elle retournera le résultat de B1 divisé par C1. Dans ce cas, la gestion d’erreur sera faite de manière appropriée et vous évitera d’avoir à trier manuellement vos données pour trouver des erreurs.

Notons que vous pouvez également personnaliser le message d’erreur retourné par la fonction ‘si erreur’. Par exemple, vous pouvez modifier la formule pour retourner “Division par zéro non autorisée” au lieu de “Erreur” lorsque C1 est égal à zéro comme ceci :

=SI.ERREUR((B1/C1); “Division par zéro non autorisée”)

Il est essentiel de comprendre comment appliquer correctement ces conditions ‘si erreur’ pour éviter des erreurs potentielles dans vos feuilles de calcul Sheets. C’est pourquoi la connaissance de ces fonctions avancées est une condition essentielle pour garantir l’exactitude et la pertinence de vos données.

Étape 3

Google Sheets propose entre autre une fonction de gestion d’erreur, nommée IFERROR. Cette fonction est cruciale pour gérer d’éventuelles erreurs qui pourraient survenir lors de manipulations de vos données. Elle permet de retourner une valeur spécifique si l’expression que vous testez renvoie une erreur.

Pour vous familiariser avec la fonction IFERROR, il suffit de suivre quelques étapes simples. Premièrement, ouvrez votre feuille Google Sheets et sélectionnez la cellule où vous souhaitez insérer la formule. Tapez “=” pour commencer à écrire, puis saisissez “IFERROR” dans la cellule.

La syntaxe de la fonction IFERROR est la suivante : IFERROR(value, [value_if_error]). “Value” est la formule ou la valeur que vous voulez tester, et “value_if_error” est la valeur que vous voulez renvoyer si une erreur est rencontrée.

  • Value: Il peut s’agir d’une formule, d’un nombre, d’un texte, etc. que vous voulez tester. Par exemple, si vous divisez un nombre par zéro, Google Sheets retournera une erreur.
  • value_if_error: Il s’agit de la valeur de remplacement si une erreur est rencontrée. Par exemple, vous pouvez remplacer une erreur par le texte “erreur”.

Maintenant, appliquez cette connaissance à une formule. Si vous voulez tester si une formule divise par zéro et retourner “Erreur” si c’est le cas, votre formule serait: IFERROR(A1/B1, “Erreur”). En cas de division par zéro, Google Sheets retourne “Erreur”.

Il est également possible de laisser la valeur [value_if_error] vide. Dans ce cas, Google Sheets retournera une cellule vide si une erreur est rencontrée. Par exemple, la formule IFERROR(A1/B1, “”) retourne une cellule vide en cas d’erreur.

La fonction IFERROR est un outil puissant pour gérer les erreurs dans Google Sheets. Pour gérer efficacement les erreurs en C, vous pouvez lire plus sur cette page ou encore si vous rencontrez des problèmes d’erreur avec votre outil de mailing Mac, vous pouvez vérifier ce guide.

Exemple d’utilisation de la condition ‘si erreur’

@chrisexcelbooster

Dans cette vidéo je te montre comment est-ce que tu vas pouvoir créer un graphique avec une mise en forme conditionnelle qui va permettre de différencier les valeurs en sur-performance et sous-performance par rapport à un objectif donné. Le graphique fera apparaître une couleur, selon que l’histogramme se situe au-dessus ou en dessous de l’objectif 😎 #excelbooster #tutoexcelfr #apprendreexcel #formationexcel #astuceexcel #excelfrancais #tutosurexcel

♬ son original – Chris Coach Excel

La fonction SIERREUR est l’une des fonctions les plus puissantes sur Google Sheets. Elle permet de gérer les erreurs qui peuvent survenir lors de l’utilisation des formules. En pratique, elle permet de remplacer les messages d’erreur par un message personnalisé ou même par une valeur nulle pour ne pas influencer le résultat final d’une analyse.

Découvrir l\\\'article :  Comment partager un fichier sur Google avec d'autres utilisateurs ?

Pour mettre en place une condition de type ‘si erreur’ dans Google Sheets, il faut passer par les étapes suivantes :

  • Appeler la fonction : dans une nouvelle cellule, saisissez =SIERREUR(
  • Définition de la valeur : après l’ouverture de la parenthèse, indiquez la formule à tester.
  • Définition du message en cas d’erreur : indiquez ensuite ce qui doit être affiché si la formule entraîne une erreur. On peut également indiquer une valeur à renvoyer.
  • Fermez la parenthèse et validez : vous pouvez alors appuyer sur entrée. La cellule affiche alors le résultat de la formule, ou le message défini en cas d’erreur.

Ainsi, la syntaxe de la fonction SIERREUR est : =SIERREUR(valeur; valeur_si_erreur). Par exemple, si vous voulez diviser le chiffre dans la cellule A1 par celui de la cellule B1, en renvoyant ‘Erreur’ si une erreur de formule survient, vous utilisez la formule suivante : =SIERREUR(A1/B1; “Erreur”).

Cette fonction est très utile pour corriger une erreur de lecture de formule dans Google Sheets, surtout lorsque le tableur est partagé avec d’autres utilisateurs. En effet, cela permet d’éviter la confusion et la mauvaise interprétation qui pourraient survenir lorsqu’un message d’erreur apparaît.

Comme il a été mentionné plus haut, pour renvoyer une valeur spécifique lorsque la formule provoque une erreur, il suffit de la mentionner dans la partie ‘valeur_si_erreur’ de la formule. À titre illustratif, nous pouvons prendre un exemple très simple où la formule essaye de diviser la valeur d’une cellule par zéro. Normalement, cela provoque une erreur. Mais avec l’utilisation de la formule SIERREUR, on peut renvoyer le message ‘Division par zéro impossible’.

Il faut noter que la fonction SIERREUR apporte une certaine souplesse et fiabilité lors de l’exploitation de Google Sheets, elle évite par exemple, d’avoir un “plan de travail” mal organisé et semé d’erreur.

Situation 1

Dans Google Sheets, une fonctionnalité permet de gérer les erreurs de manière pratique et efficace : la condition ‘si erreur’. Cette fonctionnalité vous aidera à rendre vos feuilles de calcul plus propres et plus faciles à interpréter. Voyons comment l’utiliser à travers quelques situations concrètes.

Prenons la Situation 1 : Vous réalisez un calcul complexe qui peut générer une erreur selon la valeur d’une variable. En utilisant une condition ‘si erreur’, vous pouvez anticiper ce problème. Le code serait :

La première partie SIERREUR(votre formule, comporte votre calcul complexe qui peut générer une erreur. La seconde partie action si une erreur survient) est l’action à entreprendre si une erreur est produite lors du calcul.

Ainsi, si la variable du calcul génère une erreur, au lieu d’afficher cette erreur, Sheets exécutera l’action que vous avez définie. Cela peut être n’importe quoi : afficher un message d’erreur personnalisé, rendre une cellule vide, ou exécuter un autre calcul.

Par exemple :

Maintenant, dans le cas où B1 est égal à zéro, votre feuille de calcul affichera “Division par zéro impossible” plutôt qu’un répulsif “#DIV/0!”.

Google Sheets renforce ainsi l’intégrité de vos données en empêchant l’affichage des erreurs qui pourraient s’avérer gênantes. La qualité et l’exactitude des données peuvent être essentielles dans certaines professions. Par exemple, les erreurs dans les sheets peuvent avoir des conséquences importantes sur les calculs financiers ou les rapports statistiques.

Ainsi, grâce à la flexibilité offerte par la condition ‘si erreur’, vous pourrez rendre vos sheets plus fiables et professionnels. En outre, comme le précise cette référence, il est toujours préférable de prévenir les erreurs lors de l’écriture de vos formules dans Google Sheets pour assurer la qualité des vos données.

Situation 2

Google Sheets est un outil puissant pour gérer et analyser des données. L’une des fonctionnalités avancées de l’outil est la fonction ‘si erreur’. Celle-ci est incroyablement utile pour gérer les erreurs qui peuvent survenir lors de l’utilisation de formules complexes. Pour ajouter une condition ‘si erreur’ dans Sheets, suivez ces instructions :

  1. Ouvrez votre document Google Sheets.
  2. Identifiez la cellule où vous voulez ajouter la condition ‘si erreur’.
  3. Ecrivez votre formule complexe
  4. Entourez votre formule avec la fonction ‘si erreur’. La syntaxe est : =SI.ERREUR(votre formule, valeur si erreur).

La valeur si erreur peut être une chaîne vide (“”) si vous voulez juste ignorer les erreurs, ou un message d’erreur personnalisé.

Découvrir l\\\'article :  Utilisation de la fonction Google Sheets REGEXEXTRACT

Imaginons que vous ayez dans une cellule une formule qui divise deux chiffres. Parfois, le dénominateur peut être zéro, ce qui entraîne une erreur. Pour éviter cette situation, vous pouvez utiliser la fonction ‘si erreur’ pour afficher un message d’erreur personnalisé.


=SI.ERREUR(A1/B1,"Erreur de division")

Dans cet exemple, si A1 est divisé par B1 et que B1 est zéro, alors Google Sheets affiche “Erreur de division”. Sinon, Sheets affiche le résultat de la division.

Parfois, vous pouvez avoir une formule complexe qui implique de multiples étapes. La fonction ‘si erreur’ est encore plus précieuse dans cette situation. Elle vous permet de vérifier l’ensemble de la formule pour des erreurs, plutôt que de vérifier chaque partie individuellement.


=SI.ERREUR((A1*B1+C1)/D1, "Erreur dans la formule complexe")

Dans cet exemple, si A1 est multiplié par B1, puis que le résultat est ajouté à C1 et que le tout est divisé par D1, et que D1 est zéro alors Google Sheets affiche “Erreur dans la formule complexe”.

La condition ‘si erreur’ est un outil essentiel pour gérer les erreurs dans Google Sheets. Elle vous permet de créer des formules plus propres et plus professionnelles, et d’éviter les problèmes qui pourraient survenir à cause de divisions par zéro ou d’autres erreurs de formule courantes. Les erreurs peuvent être fréquentes lors de la manipulation des formules, donc cette fonction est une véritable bouée de sauvetage.

Situation 3

Si vous travaillez régulièrement avec Google Sheets, certainement vous avez déjà dû rencontrer des erreurs dans vos formules, ce qui peut représenter une perte de temps. Heureusement, Google Sheets propose une condition appelée ‘SI.ERREUR‘ conçue pour masquer ces messages d’erreur et optimiser vos opérations.

La fonction ‘SI.ERREUR‘ dans Google Sheets exécute une action spécifique lorsque la formule entrée rencontre une erreur. Si la formule fonctionne comme prévu, la fonction ‘SI.ERREUR‘ ne fait rien et laisse le résultat affiché. Cependant, si une erreur se produit, autre que l’affichage incorrect des prix, la fonction masque le message d’erreur et peut afficher une valeur personnalisée à la place.

Par exemple, si nous avons une formule du type : ‘=B2/C2’ et que pour une certaine ligne, la colonne C contient un zéro, le résultat serait une erreur #DIV/0! car nous ne pouvons pas diviser par zéro. Pour éviter cela et afficher un message personnalisé à la place, nous pouvons utiliser la condition ‘SI.ERREUR’ comme suit : ‘=SI.ERREUR(B2/C2, “Erreur”)’. Dans ce cas, la cellule affichera le mot ‘Erreur’ plutôt que #DIV/0!.

Néanmoins, il est important de noter qu’une utilisation incorrecte de cette fonction peut masquer des erreurs importantes que vous devez régler pour obtenir des données fiables. C’est pourquoi, comme le conseille cet article sur les erreurs sur LinkedIn, il est judicieux d’utiliser la fonction ‘SI.ERREUR’ avec discernement et de s’assurer que vous avez bien compris le fonctionnement de la fonction avant de l’appliquer sur votre feuille de calcul.

Julien

Laisser un commentaire